RENTREE SCOLAIRE 2015-2016

dimanche 13 septembre 2015
par Administrateur FECASE
popularité : 1%

La rentrée de cette année scolaire était fixée au 07 septembre 2015. Elle a été placée sous le signe de la "professionnalisation des enseignements pour la formation des citoyens aptes à soutenir la croissance". La rentrée scolaire fonctionne à l’identique depuis plus de deux décennies. Elle se déroule à plusieurs vitesses et se caractérise par une série d’oppositions : riches et pauvres, villes et campagnes, public et privé. Le contexte de crise économique dans lequel nous évoluons depuis le début de la décennie 90 est responsable de ces fractures. Les riches vivent dans les villes et scolarisent leurs enfants dans le privé ; la rentrée de ce côté démarre sur les chapeaux de roue. Les enfants de pauvres peuplent les établissements publics. Ce sont encore eux que l’on retrouve dans les campagnes. De leur côté, la rentrée démarre timidement, parce que les parents peinent à réunir le nécessaire pour les mettre à jour par rapport aux exigences pédagogiques et disciplinaires. Dans les campagnes, c’est souvent à la fin du mois de septembre que l’année scolaire démarre effectivement. Ce retard aura fatalement une incidence sur les résultats scolaires et les examens officiels. Il est donc urgent de revaloriser le niveau de vie des camerounais pour ne pas créer des inégalités à l’intérieur de l’éducation qui est censée les combattre. Quant au thème sous lequel est placé l’année scolaire, il sonne comme un slogan creux (un de plus) parce que les enseignants ne savent pas ce qu’est l’approche par les compétences (APC) à laquelle renvoie la professionnalisation. Qui plus est, les effectifs dans les salles de classes, le manque de matériel didactique, ne sont pas de nature à rendre possible l’APC. Enfin, la professionnalisation, nouveau fétiche destiné à résoudre miraculeusement le problème du chômage, laisse faire croire que la finalité de l’école est uniquement l’emploi. Certes, un emploi est nécessaire pour la vie, mais nous allons d’abord à l’école pour construire notre humanité afin de rendre le vivre ensemble agréable. Si l’on perd de vue cette dimension première de l’école, celle ci ne fabriquera que des machines à travailler que les robots pourront remplacer plus tard. Pour un nouveau cycle de chômage.


Portfolio

JPEG - 255.3 ko JPEG - 255.3 ko

Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

8 septembre 2017 - LE CEFAN RECOIT LA MISSION D’OXFAM

La coalition EPT du Cameroun a reçu la visite de M. Ohene Boateng d’OXFAM qui est la structure en (...)