LA JOURNEE DE LA FRANCOPHONIE OU L’ELOGE DE LA DIVERSITE

mardi 20 mars 2012
par mbassi Ondoa Thobie
popularité : 1%

La mondialisation néo- libérale ne procède pas uniquement à l’unification économique du monde, mais aussi à celle des façons de penser, de faire, de voir et d’être. Bien plus, elle a tendance à imposer une langue : l’anglais. Cette unification, si elle comporte certains avantages incontestables sur le plan économique, constitue une catastrophe sur le plan culturel.

La diversité est un fait de la nature ; autant les écosystèmes, les climats sont différents, autant les modes de vie, les façons de penser, de faire…, le sont également, puisque ces derniers sont intimement liés à l’environnement naturel. Les terres arides des régions désertiques, par exemple, justifient la domination d’un mode d’activité comme l’élevage, qui lui-même engendre un mode de vie et des représentations bien déterminés, mais de façon non mécanique. Tout comme le climat et l’environnement vont différencier nos façons de construire les maisons, de nous habiller, etc… Et c’est tout cela qu’exprime la langue, tant et si bien qu’apprendre une langue, ce n’est pas seulement apprendre à nommer les choses, mais davantage à voir le monde et à être comme les locuteurs de cette langue. Chez nous au Cameroun, l’anglophone reconnait le francophone par son comportement, et vice versa.

Si la langue exprime toute la richesse culturelle d’un peuple, il est nécessaire que soient préservées toutes les langues afin que ne disparaissent certaines valeurs, des us, et des visions du monde du patrimoine de l’humanité. Une telle disparition entraînerait un appauvrissement culturel de l’humanité qui verrait ainsi se rétrécir ses possibilités de choix en termes de modèles d’identification. Comme l’a si bien montré Lévi- Strauss, les cultures procèdent toujours par des emprunts pour évoluer et s’adapter ; le défaut de cette pratique les expose à la mort ou à la défaite en cas de confrontation avec une culture plus ouverte aux autres.

Dans le contexte actuel caractérisé par la domination de la langue anglaise, et donc d’une certaine vision du monde, c’est un impératif pour des centaines de millions d’individus qui parlent la langue française, de maintenir cette densité à défaut de l’accroitre, non dans une logique d’exclusion, mais dans celle de sauver la diversité et de permettre le dialogue des cultures. En cela aussi, le français est une chance pour une humanité menacée par l’uniformisation.


Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

26 décembre 2018 - Concertation du Bureau fédéral

Dans la perspective de la collecte des données qui commence en février, le bureau fédéral s’est (...)

23 novembre 2018 - INSÉCURITÉ ET EDUCATION

Pendant le mois de novembre, des élèves et des enseignants ont été enlevés dans les régions (...)

8 septembre 2018 - RENTREE SCOLAIRE SANGLANTE DANS LE NORD-OUEST ET LE SUD-OUEST

Dans plusieurs localités du Nord-Ouest, des chefs d’établissements, enseignants et élèves ont été (...)

16 avril 2018 - RENTREE DU 3e TRIMESTRE

Les élèves du primaire et du secondaire ont repris les classes ce matin pour le compte du (...)

16 avril 2018 - LA FECASE A L’INSTANCE DE COORDINATIONALE (INC)DU FONDS MONDIAL D LA SANTE

Le Secrétaire général de la FECASE a été élu comme représentant des syndicats dans l’ICN du Fonds (...)