le 05 octobre 2013, le Gouvernement corrige le thème mondial

mardi 15 octobre 2013
par Administrateur FECASE
popularité : 1%

Pendant que partout dans le monde on lançait "un appel pour les enseignants" afin que tousse mobilisent pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants, gage d’une éducation de qualité, au Cameroun, on a plutôt lancé "un appel aux enseignants".

Quelle différence réside-t-il entre les deux appels ?

Le premier se situe en droite ligne de la Recommandation du 05 Octobre 1966 de laquelle dérive la JME qui veut que les enseignants soient traités à la hauteur des missions qui leur sont confiés. Faut-il le rappeler, la qualité de l’éducation est chevillée à la condition de l’enseignant. C’est cette prise de conscience qui a abouti à la Recommandation et à l’institution d’une Journée Mondiale de l’Enseignant.

Autrement dit, le premier thème invite à l’actualisation de la Recommandation et donc indirectement vise ultimement la réalisation d’une éducation de qualité.

Le deuxième thème par contre refuse l’amélioration de la condition de l’enseignant (ses droits) et ne s’attarde que sur ses devoirs. Cela n’est pas surprenant quand on sait que les enseignants figurent dans les catégories les moins choyées par notre régime. En effet, quand il s’agit des enseignants, on attend pas moins d’une décennie pour qu’un texte soit appliqué, alors que d’autres corps, relevant des appareils répressifs ne se donnent même pas la peine d’exprimer leurs besoins que tout leur tombe dans les poches.

Au Cameroun, un enseignant recruté par la Fonction Publique passe en moyenne deux ans avant de toucher son premier salaire, mais est obligé d’être à son poste de travail. On lui rappellera ses devoirs, mieux son sacerdoce. L’appel aux enseignants sonne donc comme une occultation des droits des enseignants, pour ne mettre en perspective que ses devoirs.

Au moment où les syndicats négocient avec les pouvoirs publics pour l’amélioration des conditions de travail des enseignants, la rectification du thème mondial ne présage pas d’une issue heureuse des dites négociations. Elle indique que le gouvernement n’est pas encore à l’heure de la résolution des problèmes des enseignants.


Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

26 décembre 2018 - Concertation du Bureau fédéral

Dans la perspective de la collecte des données qui commence en février, le bureau fédéral s’est (...)

23 novembre 2018 - INSÉCURITÉ ET EDUCATION

Pendant le mois de novembre, des élèves et des enseignants ont été enlevés dans les régions (...)

8 septembre 2018 - RENTREE SCOLAIRE SANGLANTE DANS LE NORD-OUEST ET LE SUD-OUEST

Dans plusieurs localités du Nord-Ouest, des chefs d’établissements, enseignants et élèves ont été (...)

16 avril 2018 - RENTREE DU 3e TRIMESTRE

Les élèves du primaire et du secondaire ont repris les classes ce matin pour le compte du (...)

16 avril 2018 - LA FECASE A L’INSTANCE DE COORDINATIONALE (INC)DU FONDS MONDIAL D LA SANTE

Le Secrétaire général de la FECASE a été élu comme représentant des syndicats dans l’ICN du Fonds (...)